HomeLe SanitairePetit ColéoptèreArrivée du petit coléoptère en Europe

Arrivée du petit coléoptère en Europe

Depuis le mois de septembre, les autorités sanitaires italiennes attestent l’apparition du petit coléoptère Aethina tumida dans des ruches de la région de Calabre (Sud de l’Italie).

 La multiplication de ce parasite peut être très rapide dans les ruches et constitue une menace sérieuse pour l’ensemble du cheptel apicole européen.

 L’apiculture française s’inquiète suite aux mouvements d’abeilles entre nos deux pays.

 Une réaction urgente et concertée de l’administration en charge de la santé des abeilles et de l’ensemble de la filière s’impose.

Découvert le 5 septembre à proximité de la ville de Gioia Tauro (Calabre –Sud de l’Italie), le  Coléoptère a par la suite été découvert dans d’autres ruchers.

A ce jour, selon l’ANSES, 13 ruchers ont été déclarés infestés dans une zone de 20km de rayon autour du foyer initial, dont 2 foyers avec présence de larves.

 Une fois introduit dans une colonie, le coléoptère se mutiplie. Après éclosion, les œufs donnent des larves qui se nourrissent du couvain, du pain d’abeille et du miel, détruisant donc les provisions de la ruche et les futures générations d’abeilles, et contribuant à l’affaiblissement et la mort des colonies.

 L’infestation par Aethina tumida est une maladie règlementée dans l’Union Européenne. En France, classée danger sanitaire de première catégorie, elle fait l’objet d’une réglementation spécifique impliquant les services de l’Etat (DDPP – ANSES) en vue de surveiller le territoire et, en cas de détection, éradiquer le coléoptère. Cette réglementation implique la déclaration de toute suspicion aux services de la DDPP.

 Afin d’éviter que ce petit coléoptère n’infeste les colonies d’abeilles en France, il est nécessaire de mettre en œuvre cette réglementation au plus vite en organisant avec le concours des apiculteurs, des organisations sanitaires apicoles départementales et des services de l’Etat une surveillance des ruchers, en particulier de ceux qui ont pu, suite à un contact ou à un achat de matériel apicole (reines, essaims sur cadres, paquets d’abeilles) en provenance d’Italie, introduire le petit coléoptère en France.

 Compte tenu des mouvements d’échange entre la France et l’Italie, il est nécessaire que tout apiculteur ayant introduit du matériel apicole en provenance d’Italie se manifeste auprès des services vétérinaires de son département.

 En cas de suspicion, il est important de se rapprocher des organisations sanitaires apicoles départementales (GDSAIF).

Pour toute information complémentaire vous pouvez consulter les sites suivants

-          FNOSAD : http://www.beekeeping.com/fnosad/

-           Plateforme épidémiologique santé animale : http://www.plateforme-esa.fr/

-          ANSES :https://www.anses.fr/fr/content/sant%C3%A9-des-abeilles

JSN Megazine template designed by JoomlaShine.com